Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

                          Nous avons confié il y a quelques mois l'affiche des "Morts pour la France" à l'Atelier Gaillard pour une restauration.

Voir l'affiche avant restauration.

Cette affiche, qui se trouvait à gauche en rentrant dans l'église par la porte près du choeur est signée d'André Reynal et datée du 1er novembre 1926.

Sous verre depuis cette époque, elle avait subi les ravages du temps, l'humidité et les petites bêtes (de "jolis" petits poissons d'argent).

Elle vient d'être remise en place, parfaitement restaurée - Voir l'affiche après restauration - mais le restaurateur a été surpris de trouver sous l'affiche que nous connaissions, une seconde affiche non signée et légèrement différente.

Cette seconde affiche, - Voir la "seconde" affiche - une simple liste de noms (alors que l'autre présentait cette liste dans le dessin d'un monument aux morts) encadrée de liserés bleu-blanc-rouge porte les mêmes noms, pas toujours orthographiés de la même manière (Duperron/Dupeyron, Pecou/Pecon, Semenou/Semenon, Toulemont/Toulmon...) mais surtout des mentions différentes :

En haut de page, près de la croix, des trois mots "Honneur, Dieu, Patrie" le mot honneur a disparu sur la version que nous connaissions.

Le titre de l'affiche "Soldats de Louignac morts pour la France pendant la Grande guerre 1914-1918" a été remplacé par "Paroisse de Louignac, MORTS pour la FRANCE 1914-1918".

En bas de page, la devise latine "De profundis et lux perpetua luceat eis" (des profondeurs que la lumière perpétuelle brille pour eux) a été remplacée par un plus sobre "REQUIESCEM IN PACE" (qu'ils reposent en paix).

Ce type de monument au mort "papier", dans l'église, n'est pas très rare.
Il était généralement rédigé en attendant l'érection du monument en pierre . 

Nous ignorons les raisons de ces deux versions de ce même document, celui de derrière était il un brouillon ?.

Nous ne savons pas plus pourquoi il manque les noms de quelques Louignacois (Chouzenoux Jean,  Gouzon Pierre,  Parizit Théodore,  Sagnaud Jean,  Vialle Auguste et Vincent André) qui sont notés sur le monument aux morts érigé, l'année d'après (en 1927), sur la place du village.

                         

Actualités

       pano2Net

 

  Projection vidéo du 23 mars 2019 

Après "Les silllons de la liberté" présenté au mois de janvier, nous proposons  un film d'Edmond Carrère,
"À l'infini".
Ce documentaire,  présenté dans de nombreux festivals, est produit par Pyramide Production, TV 7 Bordeaux et viàOccitanie. Il a été tourné à  la Maison d'accueil spécialisée Maud Mannoni Vauclaire  en Dordogne où une équipe de soignants accueille des personnes atteintes de déficiences mentales incurables....

Ce film nous est proposé par le pôle régional d'éducation à l'image et Pyramide Production

         

 ◊  Au sujet des acrobates :

Dans le bulletin de la Société Scientifique Historique et Archéologique de la Corrèze de 1971 (tome 93) un intéressant article sur la sculpture romane parle du chapiteau de l'église de louignac.

Accéder à cet article : Page 1, Page 2 et 3

 

  Le blason de la commune.

Dit "de gueules à trois faces de vair", ce blason figurant en haut de cette page est celui de la commune seulement depuis 1983  (il fut voté le 30 janvier) . Il s'agit en fait, sur proposition de Robert Merceron (auteur d'une recherche exhaustive sur les blasons Corréziens:  "les blasons de la Corrèze et de ses communes"), du blason de la famille De Royère, famille longtemps installée au château de Loms. Une autre famille noble a résidé au Château des Farges : Les Dalmay qui furent anoblis en 1654. Leur blason "coupé, au 1 d'azur à l'épée haute d'argent, accostée de deux croissants de même. Au 2 d'or à un arbre arraché de sinople." aurait légitimement pu être choisi...nous ignorons pourquoi cela ne fût pas le cas. Il est actuellement celui de la commune de Cublac où cette famille avait des propriétés.

- Cliquer ici pour voir ce blason -

 

   L'affiche des "Morts pour la France".

Quelques mots sur la restauration de l'affiche encadrée dans l'église.

 

Cérémonie du 11 Novembre.

à l'occasion du centenaire de la fin des combats de la première guerre mondiale.

À 11 heures précises, les cloches de l’Église de Louignac ont sonné pendant 11 minutes afin de commémorer l’annonce de l’armistice du 11 Novembre 2018. La cérémonie s’est poursuivie par le dépôt d’une gerbe, la lecture de textes par les enfants de la commune, et  l'hommage aux soldats Louignacois « Morts pour la France ».
La cérémonie s'est clôturée par le pot de l’amitié.

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

11Nov18Red

 

Fleurs

Copyright©2017 Mairie de Louignac - Mentions légales - Plan du site - Mairie de Louignac Le Bourg 19 310 Louignac